Introduction à l'hypnose

vous n’avez pas besoin d’y croire pour que cela fonctionne.

L’hypnose existe depuis la nuit des temps.
Tout est énergie, tout est information et tout communique et par définition, ce qui a été déprogrammé est reprogrammable.
La réalité est donc subjective et si la perception de votre réalité change, alors vous changez votre vie toute entière.


La sur-mentalisation, la suractivité, le débordement émotionnel et la pression sociale entraînent des dérèglements physiologiques plus ou moins importants, le corps devient une caisse de résonance en mal d’équilibre ou chacun compensera avec ses ressources disponibles et ses stratégies plus ou moins inconscientes d’évitements, d’affrontements ou de statu quo et avec la plus grande incompréhension de ce qui se joue et évolue intérieurement.
 

Mon travail d’accompagnement vise en partie à réajuster cet équilibre des trois centres : le centre mental, le centre instinctif et le centre émotionnel pour un meilleur épanouissement physiologique, psychologique et émotionnel, c’est-à-dire global.

Ma pratique de l’hypnose thérapeutique est globale, ce serait comme avoir plusieurs instruments de musiques pour composer une symphonie unique pour chacun.
Le simple fait de décider d’aller mieux et d’accepter de vous laisser guider vous permettra déjà de déclencher plus de la moitié du processus d’auto-guérison, ensuite il m’appartiendra de faire le reste.


L’hypnose est donc une thérapie brève qui nécessite de 1 à 3 séances dans la majorité des cas, et de 3 à 5 séances pour le reste.

L'hypnose traite de l'origine du symptôme.

L'hypnose n'est pas magique, c'est ce que devient votre vie qui l'est !
L’hypnose est un état de dissociation situé entre le conscient et l’inconscient, entre l’éveil et le sommeil et lors des séances je m’adresse principalement à la part inconsciente de votre esprit, celle qui gère vos automatismes, pour lui « demander » en quelques sortes, de changer de « programme ».


Tout le monde est réceptif à l’hypnose, et plus ou moins rapidement, et il ne s’agit pas de « dormir » car si tel était le cas, nous n’aurions pas besoin de faire de l’hypnose et il suffirait simplement de vous parler la nuit pendant votre sommeil.
Tout le monde reste donc conscient de ce qui se passe pendant la séance et à tout moment vous pouvez, si vous le souhaitez, décider de sortir de la transe.


L’hypnose est indiquée pour certains types de symptômes (d’ordre psychosomatique par exemple), et mon accompagnement consiste simplement à « demander » à votre inconscient, avec un langage approprié, de vous faire aller mieux, tout en contournant votre facteur critique (résistance du conscient ou saboteur interne). Votre inconscient ne fera que ce qui est bon et juste pour vous.


Comme votre inconscient « sait » parfaitement ce qui est le mieux pour vous (souvent ignoré du conscient), celui-ci va mettre en place pour vous les meilleures solutions de guérisons partielles ou totales tout en utilisant vos ressources inexplorées, en les connectant à vos besoins psychologiques, physiologiques émotionnels ou énergétiques.

Les résultats de l’hypnose thérapeutique

L’hypnose permet donc d’aller rechercher l’origine du problème et reste très efficace. Cependant il arrive parfois que des bénéfices secondaires non conscientisés maintiennent une situation de blocage, ou une problématique, telle qu’elle existe déjà depuis des années, et empêche tout changement qui serait considéré comme contraire à vos intérêts du point de
vue de votre inconscient.

 

Ce mécanisme est comparable à une sorte de verrou de sécurité qui reposerait sur une vielle croyance de l’époque, et dans ce cas il est important de pouvoir vous amener à les découvrir, à les conscientiser, pour pouvoir les traiter et permettre à votre inconscient d’opérer tous les changements utiles et nécessaires.
 

L’hypnose est tout sauf une science exacte ; c’est une thérapie brève et donc une approche entièrement humaniste, et les résultats, ou non d’ailleurs, s’observent rapidement.
 

En général une problématique simple peut se régler en 1 ou 3 séances, et s’il n’y a aucun résultat constaté, il est probable qu’il y ait ; soit un bénéfice secondaire d’ordre inconscient à maintenir le symptôme (à découvrir et à traiter); soit que la relation de confiance avec l’accompagnant n’ait pas été suffisante (et dans ce cas il est préférable de changer de
praticien), soit tout simplement que l’hypnose ne permet pas de régler ce genre de problématique.